Service de l'eau potable

La commune de Haute-Ajoie est alimentée en eau potable, principalement par le Syndicat des eaux de la Haute-Ajoie (SEHA), les sources de "La Fontaine l'Hermite" - "Les Sources" - "Côte Rigola" pour le village de Chevenez, ainsi que les sources "Des Voillattes" à Roche d’ Or, pour le village de Réclère et le secteur des Grottes-Montavon à Réclère. 


Analyse d'eau potable de la commune de Haute-Ajoie


Rapport d'analyse d'échantillon d'eau 23.02.2017 : Village de Chevenez
Rapport d'analyse d'échantillon d'eau 23.02.2017 : Village de Chevenez (école)
Rapport d'analyse d'échantillon d'eau 23.02.2017 : Village de Damvant (Restaurant)
Rapport d'analyse d'échantillon d'eau 23.02.2017 : Village de Réclère (Voillattes)
Rapport d'analyse d'échantillon d'eau 23.02.2017 : Village de Roche-d'Or 
 

En cas de problèmes sur le réseau d’eau potable, notamment fuites et compteurs défectueux, s’adresser à :


Responsable du dicastère : 
M. Guy Juillard, Rte Principale 2, 2914 Damvant, tél. 032 476 65 78, Natel 079 318 83 25

Réseau d’eau potable : Chevenez, Damvant, Réclère et Roche-d'Or
M. Serge Chapuis, Grandfontaine, fontainier, tél.  032 476 66 14 .
En cas de non-réponse M. Marcel Comment, suppléant, tél.  079 287 27 07

En cas de non-réponse ou d’urgence, le bureau communal de Haute-Ajoie ou Monsieur Guy Juillard, responsable du dicastère, renseignent.

Depuis le 1er janvier 2005, tous les distributeurs d'eau potable ont l'obligation légale d'informer les
consommateurs liés au réseau des résultats d'analyses.


L'EAU, ressource indispensable à la vie, mérite toute l'attention possible


La gestion optimisée et globale des eaux constitue un enjeu majeur pour le Jura, principalement pour des raisons hydrogéologiques. L'absence sur le territoire cantonal de grands réservoirs d'eau (lacs) et de cours d'eau sous influence de la fonte des neiges constitue, au niveau suisse, une situation particulière, conduisant parfois à des conditions de stress hydrique temporaire en période de sécheresse prononcée, à l'exemple de l'été 2003.

La vulnérabilité particulièrement élevée du sous-sol karstique jurassien exige de la part des collectivités publiques la parfaite gestion de la quantité et de la qualité des eaux distribuées et la protection active des milieux récepteurs. En effet, les capacités de filtration et d'autoépuration sont faibles dans les terrains karstiques, en comparaison à des sous-sols constitués de roches meubles.

Le 20ème siècle a servi d'une part à construire les réseaux d'approvisionnement en eau et d'assainissement (appelés aussi réseaux d'évacuation des eaux ou d'épuration) et d'autre part à développer les techniques de traitement de l'eau pour en maîtriser la qualité et protéger les eaux souterraines et de surface. La construction de ces équipements de base est aujourd'hui en cours d'achèvement dans le canton. La priorité consiste désormais à gérer de manière performante, efficace et durable le patrimoine ainsi constitué et à trouver les solutions qui permettront de maintenir le patrimoine technique en bon état de fonctionnement.

Pour les différentes raisons évoquées, il convient de gérer les eaux en respectant les principes du développement durable et en intégrant tous les aspects influençant le système hydrique qualitativement et quantitativement. Ceci est indispensable pour la préservation à long terme des ressources en eau dans le canton du Jura.

Epuration des eaux usées


La commune de Haute-Ajoie, est raccordée à la station d'épuration de Porrentruy et environs (STEP), située dans la zone industrielle des grandes vies à Porrentruy sert à l'épuration des eaux usées des communes d'Alle, Baroche, Bressaucourt, Cornol, Courgenay, Courtedoux, Fontenais,Grandfontaine, Haute-Ajoie, Porrentruy et Rocourt. Toutes ces communes se sont unies en créant le syndicat intercommunal pour l'épuration des eaux usées, le SEPE.